Bad médecine

Nunzio Defilippis, Christina Weir
Christopher Mitten
Atlantic BD
2013
Album broché de 128 pages au format 17×26.

Deux histoires dans cet album qui mettent en scène le CDC (Center for Disease Control) et des médecins menant des enquêtes policières pour éclaircir des morts étranges qui si elles ont toujours pour origine des rétrovirus flirtent avec le fantastique.
En effet, la première histoire met en scène le Dr Randal Horne qui doit éclaircir un phénomène d’invisibilité, il sera aidé par l’inspectrice Juely Huffman ainsi que par le Dr Alexander Teague, un virologue et un légiste, le Dr Ian Hogarth, tous deux du CDC.
La seconde histoire débute par l’agression d’une jeune fille par ce qui semble être un loup-garou. Craignant l’émergence d’une nouvelle maladie, l’équipe de chercheurs/enquêteurs est envoyée sur place. Ils découvriront un village reclus sur lui-même dirigé par un shérif, porteur d’un rétrovirus qui le transforme effectivement en loup-garou et dont tous les habitants de la ville, bien que non contaminés, lui prêtent tous allégeance.

Cet album est à la frontière des livres que je retiens habituellement ici avec une atmosphère qui rappelle Mulder et Scully dans X Files, mais l’omniprésence des médecins comme protagonistes, la présence du CDC et des rétrovirus comme explications (bien que peu réalistes) en font tout de même une bande dessinée médicale à part entière.
Par ailleurs, la complexité des personnages qui se dessine doucement, et qui devrait se poursuivre dans les prochains tomes, en fait un album intéressant.
.

Copyright Mitten/Atlantic BD