Ceux qui me restent

scenarioDamien Marie
dessinLaurent Bonneau
editeurBamboo Grand Angle
annee2014
notesAlbum cartonné de 160 pages au format 22×30

Florent, en plein Mai 68 traverse la Manche pour rejoindre Jenny, un premier flirt. Jenny croit en l’amour, de leur escapade naitra quelques années plus tard Aurélie, appelée Lilie.
Hélas Jenny meurt lorsque Lilie a juste 5 ans et Florent se retrouve seul pour l’élever.
Florent se souvient, du retour après l’enterrement, la tempête sur le bateau, Lilie qui avait disparu.
Maintenant Florent à 70 ans, il essaie de se souvenir de sa petite fille, chaque jour il revit cet épisode, il la recherche partout sur le bateau.  Florent est en institution, il est atteint de la maladie d’Alzheimer et ne se rend même plus compte que Lilie vient le voir chaque semaine.
Les souvenirs reviennent, page après page, le suicide de Jenny car elle ne supportait plus sa vie avec lui, lui le coureur de jupons, l’adolescence difficile de Lilie, son départ de la maison pour rejoindre l’Angleterre, les lettres qu’il lui a écrite chaque mois mais qu’elle n’a jamais lues.
Père et fille s’ignorent, se cherchent, essaient de rattraper le temps à jamais perdu.
Une belle histoire sur la maladie d’Alzheimer.
.

Ceux qui me restent
Copyright Bonneau/Grand Angle