Joseph Carey Merrick

Serge Perrotin, Denis Van P
Denis Van P
Sandawe
2013
Album cartonné de 74 pages au format 21,5×30.

Cet album retrace la vie de Joseph Carey Merrick, souffrant du syndrome de Protée, dont l’histoire fut brillamment mise en scène dans le film de David Lynch “Elephant man”.

Né en 1862, Joseph présente dès les premières années de sa vie des déformations qui vont toucher tout son corps et qui ne feront qu’empirer avec le temps.
Dès l’école, il doit subir les quolibets de ses camarades, la discrimination, la mise à l’écart de ses parents et des adultes.
Son petit frère puis sa mère meurent quand il a à peine 10 ans. Son père se remarie rapidement et Joseph subit le rejet de sa belle-mère des années durant.
Contraint de travailler dès l’adolescence, son visage, les difficultés de préhension avec des mains qui commencent à se déformer ne lui permettent pas de rester longtemps chez un employeur ce qui l’oblige rapidement à mendier pour survivre.
Il décide d’intégrer un hospice qui lui offre du travail en contrepartie du gîte et du couvert. Même dans cette cour des miracles, il est rejeté par tous. Quittant l’hospice il se fait embaucher par un propriétaire de music-hall où il est exposé comme monstre parmi les nains, les difformes, les siamois…

C’est à cette période que Dr Frederick Treves découvre son existence et le rencontre, mais son employeur repart sur les routes et les sépare durant deux ans où son état empire, Joseph ne se déplace plus que couvert d’une cagoule pour ne pas effrayer la foule.

Une fois retrouvé, le Dr Treves le prend sous son aile, lui trouve une chambre au sein de l’hôpital, retrace son parcours, étudie sa maladie, réalise qu’il est intelligent. Joseph dévore tous les livres disponibles.

En quelques mois, Joseph s’ouvre au monde. Si la bonne société vient le rencontrer, certes c’est toujours par curiosité mais aussi pour sa conversation, son intelligence, sa sensibilité.
A 28 ans, Joseph meurt brutalement dans son lit, terrassé par sa maladie, ses difformités.

Quelques pages sur la réalisation de cet album complètent l’histoire.
.

Copyright Denis Van P/Sandawe