L’étirement du plexus brachial

Sylvain Moizie
Sylvain Moizie
Shampooing
2009
Album broché de 192 pages au format 15×21.

L’auteur nous propose un récit autobiographique et nous raconte la naissance de sa fille Jeannette qui ne s’est pas passé parfaitement puisqu’elle a subi un étirement du plexus brachial, responsable d’une faiblesse de son bras.
Alors que ses amis semblent perplexes sur sa capacité à être père et voient surtout les inconvénients d’une naissance, Machin (comme il se nomme dans le livre) est très enthousiaste, tout comme son épouse (Machine). L’accouchement arrive enfin après plusieurs fausses alertes. Le travail s’avère particulièrement long avec des contractions qui durent des heures et des heures. C’est la valse des sages-femmes, des soignants, des contrôles. Stress et attente.

Malheureusement, l’utilisation d’une ventouse pour faciliter l’accouchement entraine un étirement du principal nerf du bras droit de Jeannette, source de paralysie.
Les parents vont devoir s’adapter à l’arrivée de Jeannette et à son handicap source de consultations diverses et contradictoires, d’angoisse pour l’avenir, de recherches d’informations et de solutions, de culpabilité.
Il faudra plusieurs mois de patience, d’espérance mêlée d’anxiété avant que Jeannette ne retrouve l’usage de son bras.

Le style graphique particulier peut rebuter le lecteur. Le monde médical n’y est pas décrit sous son meilleur jour avec son absence d’intérêt, de compassion, d’explications mais l’auteur nous livre une histoire remplie de quotidien avec beaucoup de justesse dans les descriptions.
.

Copyright Moizie/Shampooing