La première femme médecin

Jacques Josselin
Patrice Pellerin
Bayard/Okapi
1984
Six planches parues dans le mensuel Okapi n° 308 du 15 septembre 1984

Agnodice vit à Athènes au 4ème siècle avant Jésus-Christ, à cette époque l’enseignement de la médecine est réservé aux hommes uniquement. Les médecins sont comme les soldats, mobilisés par les guerres et peu nombreux dans la capitale grecque.
Après s’être procuré des livres de médecine, Agnodice commence à les étudier et se met en tête de devenir médecin afin de s’occuper des femmes.
Se coupant les cheveux et s’habillant en homme, elle se fera passer pour Miltiade et commence à prodiguer des conseils et des soins aux athéniennes.
Toutefois la guerre finit un jour, les médecins reviennent à Athènes et s’interrogent sur ce Miltiade qui semble particulièrement apprécié des femmes. Une enquête est ouverte et le stratagème d’Agnodice découvert. Enfermée , risquant la peine de mort, elle ne devra sa libération qu’aux athéniennes, venue en masse la soutenir et jurer qu’elles ne feraient jamais plus appel à un médecin homme.
L’année suivante, l’enseignement de la médecine fut autorisé aux femmes.
Rappelons que la France dû attendre 1875 pour voir sa première femme médecin.
Ces planches sont disponibles sur le site BDzoom.
.

La première femme médecin
Copyright Pellerin/Bayard