Les cobayes

scenarioTonino Benacquista
dessinNicolas Barral
editeurDargaud
annee2014
notesAlbum cartonné de 96 pages au format 23×30

Le laboratoire pharmaceutique Scott-Dumaz finalise la production d’un nouveau médicament  anxiolytique et recherche des volontaires pour passer en phase 2 des tests après l’animal.
Daniel Martinez, chômeur de 44 ans postule pour être “cobaye” de l’essai thérapeutique, tout comme Romain Sanders, 23 ans et Moïra Parchiby, 26 ans. Pour 3500 euros, chacun va rester à disposition du laboratoire durant 3 semaines et prendre cette nouvelle molécule prometteuse. Prises de sang, mesures tensionnelles, électrocardiogrammes réguliers et recueils d’urines rythment leurs journées.
Les jours passent sans  effets indésirables notables si ce n’est quelques manifestations agressives.
21ème jour, chacun touche son chèque de 3500 euros et retourne à sa vie antérieure.
Mais rapidement d’étranges effets indésirables se manifestent, Moïra, qui n’avait aucun talent artistique au grand désespoir de son père, artiste reconnu, commence à peindre des toiles qui emballent tout le milieu artistique, si bien qu’en quelques mois elle devient la coqueluche de tout le milieu de la peinture moderne.
Romain, qui n’avait connu que des échecs sexuels de par sa timidité et un problème d’éjaculation précoce devient un véritable Casanova.
Quant à Daniel qui avait dissimulé des troubles de mémoires récurrents depuis un accident de voiture dans l’enfance où il avait perdu son père, il a recouvré une mémoire phénoménale.
Chacun exploite au mieux ses nouvelles capacités et gagne plus que royalement sa vie.
Pourtant de tels effets indésirables suscitent des jalousies, réveillent des ennemis potentiels capables de tentatives d’assassinat. Chacun toutefois survit à ces tentatives de meurtre et se retrouve dans les locaux du laboratoire, bientôt lavé de toute trace du médicament “miracle”.
Mais ce médicament est-il une chance ou un fléau pour l’humanité?
.

Les cobayes
Copyright Barral/Dargaud