Lydie

Jordi Lafebre
Zidrou
Dargaud
2010
Album cartonné de 60 pages au format 24×32.

Dans une impasse d’une petite ville, Camille, une fille un peu “simplette” est en train d’accoucher, personne n’en connait le père. Elle-même n’a pas connu sa mère, morte lors de l’accouchement. Ce soir le sort s’acharne car la petite fille de Camille est mort-née. Elle se serait appelée Lydie.
Quelques temps après Camille parcoure la rue en criant que sa fille était revenue de l’au-delà.
Et face à ce délire, aucun habitant de la rue n’osera contredire Camille. Les jours, les semaines, les mois et les années vont ainsi passer, chaque habitant de la rue va accepter l’incroyable et faire comme si Lydie était vivante.
Son père et le médecin se sont bien interrogés à une époque, ne fallait-il pas l’interner devant une telle psychose?
Ils préférèrent laisser Camille dans l’illusion et dans le bonheur, tout comme tous les habitants de la rue, enfants, instituteurs et médecin compris, et ce pendant une vingtaine d’années.
Même à la mort de son père, chacun continuera à faire comme si, et chacun l’aidera financièrement en lui donnant son linge à laver et à repasser.

Cet album est une histoire étrange, envoutante, j’ai longuement hésité à la lister sur ce site, mais après réflexion, ne s’agit-il pas là de déficience intellectuelle, de psychose hallucinatoire?
Dans d’autres temps, d’autres lieux, n’aurait-elle pas été internée, contrôlée par des neuroleptiques?
N’existe-il pas une autre alternative? Et si cette solidarité du voisinage en était une?

Prix 2011 de “Les BDs qui font la différence”.
.

Copyright Zidrou/Dargaud