Quand vous pensiez que j’étais mort

Mon quotidien dans le coma
scenarioMatthieu Blanchin
dessinMatthieu Blanchin
editeurFuturopolis
annee2015
notesAlbum cartonné de 174 pages au format 22×30

Porteur d’une tumeur cérébrovasculaire révélée par une hémorragie en 2002, l’auteur puise pour cet album dans son expérience d’un coma d’une dizaine de jours avec notamment une expérience de mort imminente.
Alors qu’il rentre chez lui en pleine préparation d’une fête familiale, Matthieu est, après un mal de tête persistant et s’amplifiant depuis quelques heures, terrassé par une céphalée terrifiante, qui annihile toute volonté, toute pensée. Il sombre alors dans un coma onirique remplit de douleurs, de turpitudes, de souffrances. Il vit une expérience sensorielle sans précédent, les neurotransmetteurs libérés en cascade par le drame qui se joue sous son crâne, inondent son cerveau. Cauchemars et rêves, odeurs, sons, visions se télescopent dans l’infiniment petit et l’immensité sidérale. Se sentir aussi vivant tout en se sentant mourir.
Pendant sa semaine de coma, l’auteur vivra des dizaines d’expériences oniriques, intenses, partant dans tous les sens.
Après une opération du cerveau et une hémiplégie au réveil, s’ensuit  une longue convalescence de plusieurs mois entrecoupée de crises d’épilepsies séquellaires, de consultations médicales.
Si les 30 premières pages sont assez difficiles à aborder car très oniriques, la suite se lit avec plaisir, les informations sont nombreuses, le témoignage est instructif sur le parcours que vivent les personnes ayant ce type de pathologie.
.

Quand vous pensiez que j'étais mort
Copyright Blanchin/Futuropolis