Medica: première revue d’humour médical?

En 1904, le Dr Gamulin décide de commercialiser, par le biais d’une société, l’eau de Source-lithium de Santenay (en Côte d’Or), découverte quelques années plus tôt.
Pour convaincre les praticiens de prescrire son eau, le Dr Gamulin a trois idées très novatrices:

  • il leur distribue des parts de la société, parts que le médecin pourra récupérer 15-20 ans plus tard sous forme d’une pension de retraite.
  • une partie des ventes est reversée à une « Caisse de secours » pour venir en aide aux médecins en difficultés financières (maladie, accident).
    En juillet 1905, 2 300 médecins avaient ainsi adhéré à ce système de prévoyance!
    La seule contrepartie, morale, était de prescrire de l’eau de Source-lithium.
    Le médecin pouvait commander une caisse de 50 bouteilles pour 15 francs à l’aide d’un bon de commande.
  • l’autre très bonne idée du Dr Gamulin, pour ce qui nous concerne, fut d’envoyer à chaque médecin adhérent une revue d’humour médical de 12 pages nommée Medica et composée uniquement de dessins.
    Ceux-ci étaient inédits et l’on retrouve quelques grands auteurs de l’époque: Cappiello, Albert Guillaume, F. Bac, Caran d’Ache, Abel Faivre, R. Dick, Tiret-Bognet…
    .
medica coupon commande
Bon de commande pour recevoir l’eau de source et la revue

La couverture de cette revue représente une femme assise dans un décor évocateur de thermes, bien qu’identique sur chaque numéro, la couleur pastel est à chaque fois différente (verte, saumon, bleu, rose…)
Le premier numéro parait en juin 1904, d’abord mensuelle, Medica devient trimestrielle dès le numéro 4.
.

medica recto numero1 medica numero 7 - couv verso
 Medica n° 1 de juin 1904  Verso de Medica n° 7

Comme les autres revues médicales de cette période, Medica contient en première page une caricature d’un des grands médecins de l’époque, réalisée par Cappiello ou R.Dick. Ensuite, nous avons plaisir à découvrir des dessins pleine page, toujours d’inspiration médicale, consultations, médications, maux divers.
Le gag nait avant tout du texte qui l’accompagne et non du dessin lui-même, il est parfois difficilement compréhensible pour le non médecin quand il fait référence à tel symptôme ou à telle maladie. Les sous-entendus sont parfois grivois sans être typique de l’humour carabin.
.

medica numero 9 b-Le docteur: voilà l’ordonnance, et inutile de revenir me voir
-M Vautour: alors…je suis perdu…!
-Le docteur: raison de plus, ça ne serait pas la peine
de perdre trois francs
medica numero10 - F Bac b-Ce n’est pas contagieux, au moins, ce qu’a mon mari?
-Ma foi non! C’est une simple fluxion…
-Est-ce que vous ne pourriez pas, docteur, en profiter quand
même pour lui ordonner chambre à part?…
 Copyright Tiret-Bognet – Medica n° 9  Copyright F.Bac – Medica n° 10

Quelques dessins mettant en scène des dentistes sont aussi présents.
La dernière page propose une histoire sous forme de vignettes commentées, véritables prémices de la bande dessinée moderne.

Les premiers numéros ne contenaient aucune publicité hormis un descriptif des qualités de la source-lithium et un texte du Dr Monin vantant les vertus de celle-ci. La publicité, très discrète, n’apparaît qu’au numéro 8 et vante des produits comme le Vin Voguet, le Vanadiol Hélios ou les Grains du Jura.

Si les médecins appréciaient certainement cette revue originale, ils n’étaient toutefois pas de grands prescripteurs d’eau de Source-Lithium.
Preuve en est une lettre du Dr Gamulin exhortant ses confrères à prescrire la fameuse source, parue dans “Le répertoire de pharmacie” dont voici un extrait :
.

Charenton, septembre 1905.
Chers confrères,Depuis le 1er septembre la vente de l’eau de Santenay-Lithium s’est ralentie d’une façon très sensible. Il est vrai qu’on doit tenir compte de la période des vacances, mais cela ne suffît pas à expliquer cette diminution.
Il faut chercher la cause première dans l’apathie, et, dirais-je presque, la mauvaise volonté d’un très grand nombre de confrères adhérents, qui, peu soucieux de tenir leurs engagements, n’ont pas encore prescrit une seule bouteille, ni sur une ordonnance, ni avec bons. Ils manquent à toutes leurs promesses, parce qu’il n’est pas possible que l’indication de prescrire l’excellente eau de Santenay-Lithium ne se présente au moins une fois par mois.
….
Dr Gamulin

Il est probable que ce peu d’entrain à respecter leur engagement moral à prescrire l’eau de source fut à l’origine de la faillite de la société du Dr Gamulin et la raison pour laquelle cette revue n’a pu se poursuivre, à ma connaissance, au-delà du numéro 12 début 1907.
.

medica numero 7b
 Copyright Testevuide – Medica n° 7

La revue Medica est probablement la première revue d’humour médical ne contenant que des dessins.
La revue Rictus qui démarra en 1905, bien que consacrée aussi exclusivement à l’humour médical, contenait des textes, des biographies en plus des dessins médicaux.
Medica fut diffusée à un public cible très restreint, elle est de ce fait très difficile à trouver.

Possédant les 10 premiers n°, je cherche toujours les n° 11 et 12.
.

medica numero 3 b
  Copyright Henriot – Medica n° 3

Article rédigé pour la revue Papiers Nickelés n° 33 du 2ème trimestre 2012.