La médecin

Karine Lacombe
Fiamma Luzzati
Stock
2020
Album broché de 154 pages au format 16×21,5

Karine est infectiologue, cheffe de service à l’hôpital St-Antoine, elle nous raconte dans cet album sa confrontation au coronavirus Covid 19.
L’année 2020 commençe dans les festivités, les promesses de voyages à l’étranger et de bonne santé. En parallèle, la Chine signale des cas de pneumonie. Cela évoque le SARS-Cov 2 de 2002, mais en ce 9 janvier, aucune inquiétude lors de la réunion de service de Karine.
16 janvier, Wuhan déclare une centaine de cas et confine toute la ville de plusieurs millions d’habitants. La séquence ADN du virus est partagée au monde entier. Le 29 janvier la France enregistre ses 5 premiers cas.
Le 24 février, Karine rentre inquiète d’un congrès en Afrique du Sud suite aux échanges alarmistes avec ses collègues.
Livia, italienne d’origine travaille à Paris, le 26 février, elle rentre du ski et se réveille avec un syndrome grippal. Inquiète car elle a une sclérose en plaques, elle appelle son médecin qui la rassure. A St-Antoine, c’est une première réunion de crise, il faut prévoir des lits pour les contaminés. Se débrouiller pour les tests, pour les protections.
Mi-mars, les urgences sont débordées. le Covid 19 conquiert le monde, les masques manquent et Livia se rend à l’hôpital car elle est toujours malade. Testée positive, elle se retrouve sous oxygène en soins intensifs.
Karine passe à plusieurs reprises sur des plateaux télé, même aux côtés du premier ministre et reçoit des centaines de messages d’injures et de menaces sur les réseaux sociaux pour avoir critiqué l’efficacité de la chloroquine.
Le confinement généralisé empêche les visites à Livia dont l’état empire et qui doit être intubée. Les matériels manquent de façon criante, les soignants sont contaminés par milliers, les morts sont enterrés sans la présence de leur famille.
Après 3 semaines de coma, Livia émerge et commence à aller mieux.
Puis arrive le déconfinement.
Cet album chronologique relate le quotidien d’une infectiologue face à la première vague du Covid 19. On partage ses craintes, ses difficultés, ses doutes mais aussi, par ses participations aux journaux télévisés, aux errances des décideurs et hommes politiques.
Un album qui restera une part de notre histoire pour les générations futures.
.

Luzzati/Stock