Le parfum des hommes

Kim Su-Bak
Kim Su-Bak
Atrabile
2014
Album broché de 136 pages au format 17×24

L’auteur nous conte l’histoire vraie de Hwang Yumi, 18 ans, qui intègre une usine Samsung en Corée du Sud, spécialisée dans les semi-conducteurs. Quelques années plus tard, Yumi déclare une leucémie qui l’emporte rapidement. Son père Sang-Ki va alors engager un combat de longue haleine pour faire reconnaitre l’entreprise responsable, pilier de son pays, conglomérat mondial d’une puissance financière gigantesque.
En Corée, Samsung est une entreprise tellement puissante que certains pensent qu’elle a la puissance d’un état, elle possède une image très positive et fait la fierté des coréens. Tous les étudiants rêvent d’intégrer Samsung.
C’est en décembre 2003 que Yumi Hwang rentre chez Samsung juste à la sortie du lycée avec une dizaine de ses camarades. Elle part vers l’usine de Suwon spécialisée dans les semis-conducteurs, technologie alors naissante.
Mai 2005, Yumi se sent fatiguée, elle a des nausées et vomit. elle va consulter et le diagnostic est vite posé: leucémie. Le monde s’écroule pour Yumi et ses parents.
Débute alors le long traitement par chimiothérapie, les allers-retours domicile-hôpital. Le père de Yumi remarque un autre malade à côté de la chambre de Yumi et apprend qu’il a aussi travaillé dans la même usine et est atteint aussi de leucémie.
Petit à petit le père de Yumi est intrigué et commence à interroger les employés de l’usine qui rapporteront des cas de cancers et la manipulation de nombreux produits chimiques. D’autres signalent aussi des fausses couches, des troubles des règles.
L’absence de syndicat autorisé dans l’entreprise ne facilite pas la remontée des informations ni le lancement d’une enquête.
Décembre 2005, Yumi bénéficie d’une greffe de moelle.
Les frais engendrés par le traitement dépassent les capacités de paiement de Yumi et ses parents, contraints de s’endetter.
Octobre 2006, un cadre de Samsung se rend chez les parents de Yumi et propose de payer tous les frais du traitement à la condition que Yumi démissionne et ne porte jamais plainte contre l’entreprise!
Peu de temps après Yumi rechute et Samsung ne paie toujours pas les frais ce qui rend furieux le père de Yumi.
Mars 2007 Sang-Ki ramène une nouvelle fois Yumi de l’hôpital lorsqu’elle décède dans sa voiture!
Débute alors le long combat de Sang-Ki pour faire reconnaitre la responsabilité de Samsung dans la leucémie de Yumi malgré les pressions de l’entreprise sur la presse et la télévision pour ne pas parler de cette affaire allant jusqu’à la falsification de documents comme les fiches de poste.
A force de volonté, Sang-Ki arrive à déclencher une enquête épidémiologique dans l’usine de Yumi qui révélera des traces de benzène, substance connue pour provoquer des leucémies.
A ce moment là Samsung propose 1 milliard de wons (plus de 700 000€) à Sang-Ki pour qu’il abandonne sa quête! Ils reviendront à la charge plusieurs fois courant 2008.
Petit à petit il arrive à médiatiser son affaire. En 2011, l’association qu’il a créée compte plus de 100 témoignages. dont 1/3 sont décédés.
Le 23 juin 2011, le tribunal administratif reconnait que la leucémie de Yumi est une maladie professionnelle mais la sécurité sociale fait appel!
2018: 319 victimes identifiées dont 117 décédées. Samsung reconnait sa responsabilité et dédommage les victimes.

Une histoire passionnante qui n’est pas sans évoquer le combat d’Erin Brockovich mais à une échelle encore plus gigantesque tant Samsung  pilote en partie la vie des coréens.

.

Le parfum des hommes
Copyright Su-Bak/Atrabile