Chepe

Mise à jour le 17/11/2017

La société Chepe est une maison d’édition spécialisée dans la bande dessinée médicale, de santé et de prévention depuis bientôt 20 ans, née d’une rencontre “accidentelle” entre Jacqueline Ducrot et Jean-Charles Mastromarino.
Chepe a édité plusieurs dizaines de titres dans de nombreux domaines médicaux comme la stomathérapie, le diabète, les maladies génétiques en utilisant un personnage récurrent, Iséo, sympathique jeune homme, curieux de tout, généreux, toujours prompt à aider ses proches, à les renseigner sur diverses pathologies.
.

Iséo et les iléostomisés
 Copyright Chepe/Fichter

Parallèlement, Chepe a distribué plusieurs titres à destination de nombreux pays africains (francophones comme anglophones) ou d’Amérique du Sud en utilisant un personnage récurrent, à l’image d’Iseo, Juma pour sensibiliser ces populations défavorisées à diverses maladies et  faire passer des messages de prévention sur des sujets de santé publique (fièvre jaune, paludisme, trachome…).
Deux autres personnages sont aussi utilisés de façon ponctuelle: Pepito pour les pays d’Amérique du Sud et Ali pour le Niger.
L’éditeur a, dès son origine, fait le pari d’une distribution associative ou institutionnelle, hors des circuits habituels (libraires, vente directe), ce qui permet parfois de très gros tirages à plus de 100 000 exemplaires pour certains titres!
Chepe a de plus édité, outre les séries avec Iseo et Juma, une vingtaine de titres divers sur de nombreux sujets.
.

Greffe de rein, un nouveau départ
 Copyright Chepe/Fichter

Si pendant de très nombreuses années, la dessinatrice fut Jacqueline Ducrot (sous le pseudo de Kéline Fichter), depuis 4-5 ans, la maison d’édition fait appel à de nouveaux talents pour diversifier et réactualiser son offre, notamment Patrick Larme, qui redonne un souffle nouveau et redynamise la collection.

Par ailleurs, la dessinatrice, sous son pseudo a réalisé quelques bandes dessinées non médicales comme:
-A la découverte de la Nouvelle Alliance (chez Duchat) suivi de “Les messagers de la Nouvelle Alliance”
-Cité rebelle (chez Chepe) qui traite de la violence
-Dabar et le chemin des découvertes (chez Aubin)

A la vue de cette production nombreuse et variée, utilisant la bande dessinée comme support, Chepe apparait comme une maison d’édition originale, hors normes et totalement indispensable dans le paysage de l’édition de santé.
Depuis 2014, il est possible de commander directement depuis leur site internet.

Chepe: 148 Bd Yves Farges – 69190 Saint-Fons – Tel: 04 78 70 92 86

Livres déjà parus chez Chepe

 Série Titre
Iseo: Bande dessinée médicale -Iséo et l’auto-sondage
-Iséo et la cicatrisation
-Iséo et les colostomisés
-Iséo et le diabète du jeune
-Iséo et la diététique (liée au diabète du jeune)
-Iséo et l’enfant stomisé
-Iséo et l’enfant trisomique: généralités
-Iséo et les hypoglycémies
-Iséo et les iléostomisés
-Iséo et l’incontinence urinaire
-Iséo et le jeune autiste
-Iséo et les maladies de l’intelligence
-Iséo et la maternité
-Iséo et la nutrition artificielle
-Iséo et le rien artificiel
-Iséo et les stomisés
-Iséo et les urostomisés
Iseo: Médecine pratique -Iséo et les acariens
-Iséo: l’acné juvénile
-Iséo: les angines
-Iséo: les bases de la nutrition
-Iséo: la contraception
-Iséo: le diabète de type II
-Iséo: hépatite B
-Iséo: l’hépatite virale
-Iséo: l’herpès et le zona
-Iséo: les insolations
-Iséo: l’intoxication aux champignons
-Iséo: les piqûres d’insectes
-Iséo: les poux
-Iséo: les premiers soins
-Iséo: le rhume des foins
-Iséo: le Sida
-Iséo: le tétanos
-Iséo: les vaccinations
Iseo: Collection médicale illustrée -Allergies et désensibilisation
-La désensibilisation par voie sublinguale
-Dialyse et vie quotidienne
-Pratique de la glycémie
-Les soins de la peau
-Les vaccinations du voyageur
Juma: Bande dessinée médicales -Juma et les bases de l’hygiène
-Juma et la bilharziose
-Juma et la fièvre jaune
-Juma et les injections sans danger
-Juma et les mesures sanitaires
-Juma et les moustiquaires
-Juma et le noma
-Juma et le paludisme
-Juma et le sida
-Juma et le trachome
-Juma et les vaccinations
Ali: Bande dessinée médicale Ali et les filaires: onchocercose, éléphantiasis
Moussa: Bande dessinée médicale Moussa et les filaires, l’onchocercose et l’éléphantiasis
Pepito: Bande dessinée médicale -Pepito et la leishmaniose
Divers -Arrêt cardiaque: l’utilisation du défibrillateur
Autisme: de l’éducation à l’intégration
Bien vieillir avec le VIH
-Changeons d’air…
-Collection bande dessinée médicale
Des familles comme les autres…
Douleurs chroniques, les bienfaits du thermalisme
-Ergomotricité: manutention des malades
-Générations: l’âge du cœur
-Génétique: de l’amour à la vie
Greffe de rein: un nouveau départ
-Incontinence urinaire: problèmes et solutions
Insulinothérapie fonctionnelle
Jamais la première!!!
-La BPCO
-La douleur chronique
La douleur chronique sévère
La lèpre, la dépister pour la guérir
-La mucoviscidose
L’apnée du sommeil
-La polyarthrite rhumatoïde
L’arrêt cardiaque, les gestes qui sauvent
La sclérose en plaques
La sexualité parlons-en…
-L’asthme, dépistage et prise en charge
Le cancer bronchique
-Le cancer colorectal
Le cancer du col de l’utérus
-Le cancer du sein (T1 et T2)
Le défibrillateur automatique externe à l’usage de tous
Le diabète de type I dans la vie de tous les jours
-Le diabète de type I dans la vie de tous les jours
-Le diabète de type I de l’enfant: le moment du diagnostic
-Le don d’organes: une question de vie
-Le mal de dos: activité professionnelle et sport
-Le pied diabétique, prévention et traitement
Le reflux gastro-oesophagien
-Le risque routier: vie professionnelle, vie privée
Les colostomisés
Les douleurs neuropathiques
Les hypoglycémies dans le diabète de type I
Les iléostomisés
Les MICI (Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin)
-Le spina bifida: pour mieux comprendre
-Les pompes à insuline
-Les risques cardio-vasculaires
-Les stomisés temporaires (non BD)
Les urostomisés
Les vessies neurologiques
-Le syndrome de l’intestin irritable
-Le tabac: risques et prévention
-L’hépatite C, dépistage et prise en charge
-L’hygiène les bases pour une bonne santé
-L’incontinence fécale
-L’incontinence urinaire
-L’irrigation colique
-L’odyssée d’une bactérie…Helicobacter pylori
-Madina et le VIH
Maladies psychiques
-Paraplégie, tétraplégie (non BD)
Portes ouvertes…
-Secourisme: des gestes de premiers secours
-Secourisme: se former pour sauver
-Soins d’urgence à l’hôpital et détresses vitales
-VIH et procréation
-VIH et Sida questions pratiques et sociales
-VIH et Sida, testez vos connaissances
Vivre avec le virus du Sida
Vous allez passer une coloscopie

Interview épistolaire réalisée en mars 2009

Q1: Pouvez-vous nous parler un peu de votre maison d’édition? Quelles en sont les origines? Qu’est-ce qui vous a poussé à vous spécialiser dans le monde de la santé?
R: Jacqueline Ducrot et moi-même avons eu un accident d’avion qui nous a immobilisé quelques mois à l’hôpital, alors que nous étions paraplégiques. Jacqueline Ducrot en tant qu’infirmière et moi en tant que patient avons ressenti à ce moment là une vraie nécessité d’informations envers le patient, informations surtout claires et faciles à comprendre. C’est à ce moment-là que l’idée à mûri en nous de créer ce concept, d’autant plus qu’ayant nous-même des capacités graphiques par l’intermédiaire de Jacqueline.

Q2: Je crois que votre maison d’édition est une petite structure? Pouvez-vous nous en dire plus? Comment sont répartis les rôles de chacun?
R: Notre maison d’édition est une SARL, qui s’appelle Carole Production dont le siège est à Paris, Carole étant le nom de mon épouse et cette société défend la marque CHEPE qui veut dire : “Children Health Education and Prevention, Edition”. car nous avons beaucoup d’implications depuis le début en Afrique de l’Est, partie anglophone.
Notre équipe regroupe 5 personnes : 2 artistes, un infographiste, et Jacqueline Ducrot responsable de la partie médicale avec la conception des scénarios et le relationship avec les soignants et moi-même en charge de la partie promotion et développement des secteurs privés, associatifs, ONG internationales, voire gouvernements surtout en Afrique.

Q3: Quand on regarde les différents titres au cours des années, on découvre plusieurs noms, Chepe, Chadu? Pouvez-vous nous expliquer ces sigles?
R: Chadu était une entreprise individuelle et nous voulions passer en SARL, nous en avons profité pour changer notre nom qui était plus significatif pour les clients anglophones.

Q4: Qui est votre dessinateur fétiche à l’origine de votre héros récurrent Iséo? Il ne signe ses dessins sous le nom de Kéline Fichter que depuis quelques années….
R: Jacqueline Ducrot est la personne créatrice et réalisatrice d’Iseo et de toutes les bandes dessinées et autres documents depuis 17 ans. Son nom d’artiste est Kéline Fichter.

Q5: Comment est né Iséo que l’on retrouve quasiment dans tous les titres? Quelles sont ses caractéristiques principales?
R: Iseo a été surtout mis en application les 15 premières années, l’idée étant de créer un personnage facilement identifiable dans toutes les langues et c’est un clin d’œil également à mon pays natal Milan, juste à côté vous avez les lacs dont le lac Majeur, le lac de Côme et le lac d’Iséo qui, pour l’anecdote à d’ailleurs la forme d’une casquette à l’envers (casquette qu’arbore Iseo dans les BD).

Q6: Je crois que la plupart de vos titres sont distribués par des associations, des laboratoires pharmaceutiques. Qu’est-ce qui a motivé ce choix?
R: L’idée de départ était de permettre l’accès gratuit de ces bandes dessinées à un très large public, donc il a fallu qu’on trouve les acteurs intéressés et concernés par ce type d’outils et de documents.

Q7: Qu’est-ce qui est à l’origine d’un album? Est-ce une idée que vous essayez de placer/vendre ou est-ce plutôt une commande à laquelle vous répondez?
R: Au début nous avons nous-mêmes défini les thèmes pour explorer des terrains vierges et difficiles et surtout pour montrer que la bande dessinée était aussi utile pour les jeunes que pour les personnes plus âgées; maintenant il arrive que l’actualité nous oriente sur des thèmes mais il arrive aussi que des demandes soient formulées par des laboratoires ou organismes. Dans tous les cas de figure, notre concept et nos ouvrages sont notre propriété intellectuelle et nous pouvons avoir des acteurs différents pour un même projet, il n’y a aucune exclusivité.

Q8: Combien de temps prend la naissance d’un livre entre la première idée et le moment où on le tient enfin dans ses mains?
R: C’est très aléatoire suivant l’urgence du thème mais de 2 à 6 mois, rarement plus.

Q9: Quels titres ont bénéficié des plus gros tirages? Quel est le tirage moyen d’un titre comme Iseo, Juma?
R: Pour l’Afrique, le paludisme et la bilharziose ont eu des tirages entre 100 000 et 150 000 exemplaires à chaque fois; les bandes dessinées dans le cadre de la stomathérapie ont été des tirages par 5 000 ou 10 000 exemplaires chaque année pendant 16 ans et ça continue; nous n’imprimons jamais en-dessous de 1 000 exemplaires, d’ailleurs ça n’est jamais arrivé, le minimum étant plutôt 5 000 et la moyenne 10 000.

Q10: Quelles sont les origines de Juma, héros récurrent de plusieurs titres destinés aux lecteurs africains.
R: Juma est un nom courant utilisé aussi bien dans les pays africains francophones qu’anglophones, c’est un nom qui passe très bien auprès des chrétiens et des musulmans, facile à retenir et très apprécié des enfants anglophones ou francophones.
.

Juma et la bilharziose
Copyright Chepe/Fichter

Q11: Hormis Keline Fichter qui semble avoir participé à la majorité de vos titres, avez-vous travaillé avec d’autres dessinateurs ou l’envisagez-vous?
R: Depuis 2 ans maintenant nous travaillons avec Patrick Larme et, le dernier en date, Patrick Ponton; Jacqueline Ducrot reprenant son nom habituel et réalisant toujours tous les scénarios à venir.

Q12: Si la distribution se fait avant tout par l’intermédiaires d’associations, un particulier peut-il se procurer des titres susceptibles de l’intéresser?
R: Oui auprès des organismes que nous pouvons lui indiquer, laboratoires ou associations, voire même auprès de nous exceptionnellement (dans ce cas nous pouvons lui envoyer un bon de commande car nos ouvrages ont aussi un prix public)

Q13: Trouvez-vous que la période actuelle est plus propice à ce type de productions et répond à un besoin de connaissances des malades ou de leurs familles, à la médiatisation des problèmes de santé?
R: Aujourd’hui comme hier le problème de la communication au patient est loin d’être résolue. A la fois par un manque d’intérêt des lecteurs dans certains cas mais aussi par la surabondance d’ouvrages trop complexes qui ne sont pas faciles à digérer.

Q14: Vous travaillez beaucoup avec les laboratoires pharmaceutiques, les regroupements de ces dernières années, les baisses de leurs budgets communication ont-ils eu une incidence sur votre production?
R: Bien entendu les incidences économiques que vous énoncer nous touchent également comme toute entreprise. Ceci dit la santé est un domaine qui a encore de beaux jours devant lui; lorsqu’on prête attention à la nuance des différents supports, notre concept reste assez unique et apprécié des patients et du marketing qui s’en sert.

Q15: Il y a t-il eu des projets qui vous tenaient à cœur et qui n’ont pas abouti ou qui ont avorté (défaillance d’un partenaire…)?
R: On arrive, tôt ou tard, toujours à officialiser les projets qui nous tiennent à cœur.

Q16: Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fier au sein de votre maison d’éditions?
R: Toutes car toutes partent de la même attention avec la même volonté portée par une même énergie.

Q17: Pouvez-vous nous dévoiler quelques projets à venir en terme de BD?
R: Nous en avons en gros 8 à 10 qui sont en attente de concrétisation mais nous préférons rester discrets car rien n’est signé à cause de cette période intense de crise; nous vous en dirons plus une fois que la tempête se sera un peu estompée!

Q18: Avez-vous des envies/projets de diffusion par d’autres moyens (site internet, libraires…)
R: Bien sûr tous ces moyens internet, librairies sont dans nos réflexions; nos supports ne s’y prêtent pas tout à fait encore mais la réflexion marketing est en cours.

Q19: Connaissez-vous les quelques autres éditeurs spécialisés dans la BD médicale, de santé ou de prévention?
R: Nous connaissons ceux que vous avez déjà listé.

Q20: Quelle est la dernière BD que vous avez lue? Quels sont vos dessinateurs favoris?
R: “Le chat du rabbin”

Un grand merci à Jacqueline Ducrot et à Jean-Charles Mastromarino pour leur gentillesse et leur disponibilité.