Deligne

Copyright St Just de Martel/Deligne

Copyright Deligne

Deligne en quelques lignes:
Né en 1962, Frédéric Deligne, comme beaucoup de ses collègues, s’est mis à crayonner dès la prime enfance. Ce don précoce a été consolidé par un BTS d’expression visuelle aux Arts Appliqués de Roubaix de 1981 à 1984.
Deligne publie ses dessins depuis 1986 dans divers journaux ou magazines.

Son blog, incontournable!: Deligne en ligne
Une autre interview accordée pour le Festival des Blogs de BD.

Dans le domaine médical, Frédéric Deligne est connu des lecteurs du Généraliste pour illustrer chaque semaine (ou presque) le journal depuis septembre 2002 après avoir exercé ses talents dans le journal Impact Médecin Hebdo pendant 4 années. Il est aussi illustrateur d’Infirmières Magazine.

Paradoxalement, la principale qualité d’un dessin de Deligne est le texte qui l’accompagne! Deligne n’a pas seulement un don pour la caricature et pour croquer les situations déjà drôles en soi, la qualité de ses textes, la pertinence de ses propos subliment ses dessins et déclenchent souvent plus qu’un sourire.
Difficile en effet de ne pas être parfois intellectuellement interpellé par ces “bulles” qui “explosent” là où ça fait mal.

Copyright Deligne

C’est particulièrement vrai dans “Le Généraliste” et nos différents ministres de la santé et autres représentants du monde de la santé peuvent en témoigner. Les états d’âme des médecins, les querelles syndicales, les éternels plans de maîtrise des dépenses de santé sont une source inépuisable de gags mordants.

Mais ce prolifique dessinateur manie tout aussi bien la souris que le crayon, preuve en est son blog, superbe vitrine qu’il enrichit quasi quotidiennement de nouveaux dessins (quelques centaines à ce jour).

Dessinateur apprécié des lecteurs et reconnu par ses pairs, il s’est vu remettre le Crayon de Porcelaine 2003, décerné par l’association de la presse limousine, au festival du dessin de presse d’humour et de la caricature de St-Just Le Martel.
Il fut aussi Président du festival de la caricature et du dessin de presse de Castelnaudary en 2004.

Copyright Deligne

Livres:
Si Deligne a déjà commis des centaines de dessins, peu ont eu la chance de finir en recueil, précipitez-vous pour acquérir ses albums trop rares.
-Priez avec Deligne: 42 dessins parus entre 98 et 2003 dans le mensuel chrétien: Panorama – 2004 – Bayard
-Tout va trop vite – 2003 – Glénat
-L’almanach Sarko – 2008 – Pascuito
-Ma femme s’appelle Carla – 2008 – Le Serpent à Plumes
-Désert d’avenir – 2009 – Le Serpent à Plumes
-Hep! Taxi! – Lajouanie

Collaborations:
-Le Canard Enchaîné (1986)
-Que Choisir (1986)
-Le Hérisson (1986-1995)
-L’Evénement du Jeudi (1987-1988)
-La Croix (1988-2000)
-Le Monde (1989)
-Télé Star Jeux (1989-2000)
-L’Echo Républicain (1990)
-Midi Libre (1990)
-Réponse à Tout (1990-1998)
-Nice Matin (1990-2014)
-La Nouvelle République du Centre Ouest (1990-2000)
-L’Impatient (1990-2000)
-L’Yonne Républicaine (1990-2000)
-Pélerin Magazine (1990-2000)
-La Montagne (1991-2000)
-Trait de Presse (1993)
-Micro Direct (1994)
-Le Hérisson Magazine (1995)
-Le Hérisson Nouveau (1995)
-VSD (1997)
-Autos Infos (1997)
-Satiricon (1997-1999)
-Panorama (1998)
-Le Parisien (1999-2000)
-Le Parisien Dimanche ( 1999-2000)
-Impact Médecin (1999-2002)
-Infirmières Magazine (1999- )
-Contre-Allée (2000)
-Le Nouvel Observateur (2000- )
-Le Généraliste (2002- )

Interview (épistolaire) accordée le 26 juin 2006 par Frédéric Deligne

Q1-Vous souvenez-vous du premier dessin publié dans un journal ou magazine? Quel en était le sujet? Quels sentiments avez-vous eu en le découvrant quelques jours plus tard?
Deligne: J’ai vendu mon premier dessin au Canard Enchainé en 1986. Le thème était l’explosion du nombre de nouvelles chaînes à la télé et il m’a fallu plusieurs minutes pour m’en remettre quand j’ai ouvert le journal.

Q2-Vous êtes dessinateur dans plusieurs journaux et magazines, est-ce plus difficile de dessiner pour la presse médicale?
Deligne: Il n’y a pas de sujet plus difficile que d’autres mais c’est agréable de pouvoir changer de sujet tous les jours.

Q3-Comment devient-on dessinateur pour un journal comme Le Généraliste? Le rédac-chef est venu vous chercher ou avez-vous envoyé des dessins ou passé un “casting”?
Deligne: J’ai suivi mon ancien rédacteur en chef du Pélerin Gérard Bardy qui est entré à Impact Médecin puis est devenu le directeur du Généraliste.

Q4-Lisez-vous la presse médicale pour traiter des sujets du moments (Dossier Médical Personnel, sujets de santé, élections professionnelles…) ou la lecture de la presse généraliste suffit-elle pour posséder une “culture” suffisante pour traiter de sujets sur la santé?
Deligne: Je prends soin d’attraper toutes les maladies possibles afin d’être incollable sur le sujet.

Copyright Deligne


Q5
-Pour votre dessin hebdomadaire dans le Généraliste, êtes-vous libre du choix du thème que vous allez illustrer ou vous demande-t-on un dessin sur tel sujet?
Deligne: On détermine ensemble un ou deux sujet et je fournis plusieurs propositions de dessin sur ces thèmes.

Q6-Possédez-vous des centaines de BD ou êtes-vous centré sur quelques auteurs?
Deligne: Je ne suis pas collectionneur. En général, lorsque j’ai fini une BD je la donne à quelqu’un d’autre.

Q7-Connaissez-vous d’autres illustrateurs de la presse médicale comme Schvartz, Van Her, MalinGrey? Il ya t-il concurrence dans la mesure où la presse médicale ne se porte pas très bien et que les titres se raréfient, ou vivez-vous cela comme une saine émulation?
Deligne: On se connait par dessins interposés mais il n’y a ni concurrence ni solidarité particulière, la presse médicale est pour nous un support comme les autres.

Q8-Si vous n’aviez pas été dessinateur, qu’auriez-vous aimez être ou faire?
Deligne: Femme de dessinateur.

Q9-Je suis persuadé qu’un recueil  de vos dessins médicaux coédité par le Généraliste aurait un potentiel d’acheteurs conséquent dans le monde médical. Est-ce envisagé ou envisageable?
Deligne: Je compte sur vous pour propager cette idée. On ne me l’a pas proposé et de mon coté j’ai un regard très critique sur mes dessins.

Q10-Internet a-t-il changé votre façon de travailler avec vos employeurs? Sur Over-blog, il y a plus de 320 000 blogs créés, le votre est en tête des blogs consultés, que pensez-vous de cette place et du  phénomène blog?
Deligne: Je travaille beaucoup plus depuis que j’ai  internet parce que ça m’a permis de limiter mes temps de déplacement. Dans le même temps je me rends compte que les rencontres avec mes employeurs se raréfient
et que je vois beaucoup moins de monde qu’avant. Mon blog permet d’avoir une relation directe avec le lecteur sans le filtre d’un rédacteur en chef, j’y mets de temps en temps des dessins que je n’arriverais pas à passer ailleurs.
Pour qu’un blog ait une bonne audience il faut y consacrer du temps et le mettre à jour régulièrement. Beaucoup de blogs ont été créés par des gens qui s’aperçoivent qu’ils n’ont rien à dire et disparaissent très vite. Pour d’autres, le blog peut avoir un intérêt thérapeutique certain.

Q11-Votre médecin traitant est-il votre meilleur “client”?
Deligne: Je lui prends 20 euros par consultation de mes dessins.

Q12– Votre dernière BD lue?
Deligne: “Non sequitur” Un recueil de dessins de l’excellent Wiley Miller.

Merci à Frédéric Deligne pour la gentillesse avec laquelle il a bien voulu me répondre…

 

Copyright Deligne