L’Assiette au Beurre n° 207: les avariés

fleche1
Barcet, Coussens, Delannoy, D’Ostoya, Flores, Galanis, Grandjouan, Radiguet, Roubille
Barcet, Coussens, Delannoy, D’Ostoya, Flores, Galanis, Grandjouan, Radiguet, Roubille
L’Assiette au Beurre
1905
Revue de 16 pages au format 25×32 parue le 18 mars 1905.

Un numéro consacré à la syphilis qui faisait tant de ravages avant l’ère des antibiotiques. Rois, écrivains, bourgeois, généraux et autres puissants en mourraient depuis son importation des Amériques lors des expéditions de Christophe Colomb (l’hypothèse fait toujours débat).
Ce numéro montre toutefois que toutes les couches de la société sont victimes de cette maladie sexuellement transmissible: bourgeoises, soldats, ouvrières, filles de joie…
Le sujet permet quelques remarques acerbes comme celle sur la colonisation qui précise que les “indigènes ont ainsi connu les bienfaits de la syphilisation”.

C’est un terrible nom que l’on donnait à l’époque à ceux alors atteints de cette maladie.
.

“Il paraît que c’est parce que papa a fait la noce”
Copyright Roubille/L’Assiette au Beurre Copyright Barcet/L’Assiette au Beurre